Bonjour à toutes et à tous,

 

Durant notre dernière réunion, il a été évoqué un sujet brulant. Pourquoi les oisillons meurent à peine sevrés ?

En complément de ce qui s’est dit plusieurs d’entre nous se sont renseignés chez des amis éleveurs et ont fait quelques expériences.

Il en ressort que exactement comme nous l’avons évoqué cela provient de la pâtée qui est un peu trop riche et souvent surchargée en semoule ou en pain dur râpé. Tant qu’ils sont nourris par les parents, les jeunes ingurgitent de la pâtée mais également des graines ce qui donne un équilibre alimentaire. Dès qu’ils sont seuls, il préfèrent la pâtée car elle est plus molle. A cet âge là le bec n’est pas assez dur pour casser toutes les coques des graines. C’est un peu comme nos gamins qui préfèrent le hamburger, les frites et le coca à s’en rendre malades.

Donc, il suffit de diminuer la quantité de pâtée distribuée et pendant une quinzaine de jour passer les graines au moulin (style moulin à café ou à poivre) assez grossièrement, en fait il suffit de casser les coques pas besoin de leur faire de la farine de graines. Et peu à peu, ils s’entraînent à décortiquer les graines. Puis espacer la pâtée à 1 jour sur 2 puis sur 3 ou 4 et vous verrez vos jeunes reprendre de la vivacité et une jolie forme aérodynamique.

 

apdcanari_jeunes_gloster_21_jours__091

Passez tous de bonnes vacances Gérard