Vous connaissez tous ce fléau ‘’ LES POUX ROUGES ’’. Les années se suivent et se ressemblent au printemps, moment de l’accouplement et des premiers jeunes, ou à la fin de l’été lorsqu’il fait moins chaud et plus humide, bref lorsque les oiseaux sont les plus vulnérables, ils débarquent d’on ne sais où mais sont fidèles au rendez vous. Si par malheur, on ne s’en aperçoit pas de suite c’est l’invasion et le désastre. Pour ma part j’ai connu des années où j’ai passé toute la saison à tout démonter, désinfecter pour constater 3 semaines après que tout était à refaire. Tous ou à peu près tous les produits y sont passés sans jamais obtenir un résultat définitif et complet.

1



Je ne vais pas vous faire un cours sur cette sale bestiole, mais plutôt vous parler de mon expérience. J’ai à peu près tout essayé. Le vinaigre, l’eau de javel, les produits à pulvériser, les poudres jusqu’au nettoyeur vapeur de madame sans succès franc et définitif. J’ai débusqué des nids de poux à plus de 6 mètres des cages dans un trou au mur obturé par une cheville avec une vis à l’intérieur. Bref, l’ennemi indestructible. L’été dernier j’ai eu la visite d’un ami parisien, éleveur également plus spécialisé dans la faune européenne. Evidemment lorsque nous nous rencontrons, nous parlons d’oiseau et il m’a dit être tranquille depuis qu’il utilisait le ‘’FRONT LINE’’ celui pour les chiens. A l’occasion d’une rencontre avec notre vétérinaire, celui qui assure le contrôle sanitaire de nos expositions et concours, je lui ai posé la question à savoir s’il y avait des risques pour les oiseaux. Il a eu l’air catégorique. C’est efficace sur les chiens et sans danger, il n’y a pas de raisons pour que cela soit nocif pour vos oiseaux, à condition de l’utiliser à la bonne dose. Questions essentielles, est-ce que ça ne va pas provoquer une forme de stérilité chez les oiseaux, et quelle est la bonne dose ? Le vétérinaire m’a donné (cadeau) une dosette de ce produit, lorsque j’ai vu le système d’administration en sectionnant l’extrémité du flacon ma première réaction a été de me demander comment j’allais doser précisément la quantité de produit qui allait sortir par là. Un rapide passage au village voir ma pharmacienne préférée qui m’a vendu un bête compte gouttes.

 

2

La dosette en question qui contient 2,68 ml.

 

Je me suis donc empressé de verser le contenu de la dosette dans le compte gouttes et, méfiant au possible, j’ai commencé par quelques oiseaux parmi les moins jolis pour voir comment ils toléraient ce produit. Pour l’application je tiens l’oiseau dans une main, avec l’index je lui fait baisser la tête de manière à pouvoir en soufflant légèrement lui soulever le duvet qu’il a sur le cou de façon à lui faire tomber une goutte de produit sur la peau directement. Sur la nuque ça présente un avantage énorme, c’est que c’est la seule partie du corps où l’oiseau ne peut mettre son bec.

 

 

3

4

 

Il ne peut donc pas ingérer du produit.
Ensuite il y a les longues 48 Heures d’observation.
Aucune réaction le produit est bien toléré. Les oiseaux ne donnent aucun signe de faiblesse ou de somnolence comme avec l’IVOMEC que j’ai également essayé.
Au moment de l’accouplement j’ai pris la décision de les traiter tous. Un par un tous mes oiseaux sans exception on reçu une goutte de FRONT LINE sur la nuque. Je n’ai pas vu un poux de la saison d’élevage, les nichées étaient magnifiques, pas de jeunes amorphes au fond du nid.
Avec une quarantaine de couples j’ai bagué plus de 200 oisillons.
Au sevrage avant de les mettre en volière je leur ai fait subir le même traitement. L’été s’achève, la mue est bien entamée et je ne vois toujours pas de poux, pourtant je sais où les chercher.

La dosette en question qui contient 2,68 ml.

Et hop une goutte sur la nuque
Je ne sais pas ce que ça donnera dans le temps, peu être que d’ici l’an prochain ces sales bestioles deviendront résistantes à ce produit, mais pour l’instant, plusieurs des adhérents de notre club l’ont également utilisé avec un franc succès.

Je vous souhaite à tous une excellente saison de concours.

Cordialement Gérard

premi_re_ann_e_sans_poux